La fabrique de l’homme pervers

De plus en plus nombreux dans notre société, les pervers narcissiques constituent près de 10 % de la population. Ils ont une organisation psychique très rigide et archaïque, caractérisée par l’emprise et la jouissance. Leur destructivité est considérable. Comment les repérer? Y a-t-il un profil type de victime? Comment sortir de leurs griffes? Plus largement, quelle est l’importance de l’éducation, des rôles spécifiques de la mère et du père dans la fabrique de cette perversion? Encore plus largement, notre société n’est-elle pas en train de se transformer en une véritable fabrique de pervers ordinaires? Dominique Barbier est psychiatre, psychanalyste et psychothérapeute. Il est spécialisé dans l’aide aux victimes.De plus en plus nombreux dans notre société, les pervers narcissiques constituent près de 10 % de la population. Ils ont une organisation psychique très rigide et archaïque, caractérisée par l’emprise et la jouissance. Leur destructivité est considérable. Comment les repérer? Y a-t-il un profil type de victime? Comment sortir de leurs griffes? ...
Lire La Suite
Dominique Barbier
26/07/2015

Les loups photographes: Lewis Carroll et ses amies enfants

Le 25 avril 1856, le révérend Charles Dodgson(1832 –1898), professeur de mathématiques à Christ Church College à Oxford rencontre pour la première fois Alice. Il devait photographier la cathédrale à partir du jardin du doyen de Christ Church College et c’est dans ce jardin qu’il vit pour la première fois les trois filles du doyen Liddell: Alice, Lorina et Edith. Il est attiré par Alice Liddell, la cadette âgée de 4 ans ...
Lire La Suite
Micheline Mehanna
04/07/2011

Quand la victime devient bourreau, de la soumission à la maitrise de la violence

« L’économie psychique du tueur en série cherche une issue dans le meurtre et sa répétition. » (Zagury, 20071). Les idées fixes et obsédantes sont en quelque sorte « créées » par le sujet qui cherche à se protéger de figurations risquant de le plonger dans la néantisation. Certains acceptent plus volontiers l’expression perceptive que la « poubelle psychique » propose, tandis que d’autres, dont le clivage n’est pas suffisamment assis, tentent de l’affronter et pensent par-là maitriser l’autre, figuration personnalisée de la zone psychique du crime ...
Lire La Suite
Erwan Dieu
27/07/2012

La relation spécifique à l’objet d’amour chez les agresseurs sexuels sériels

Suite à l’étude de cas de crimes en série, une question nous est fréquemment revenue : les serial killers peuvent-ils être amoureux ? Dit autrement, une personnalité narcissique, ou socio-maniaque (Dieu & Sorel, 20112), peut-elle entretenir des attaches relationnelles non rationalisées ? ...
Lire La Suite
Erwan Dieu
04/04/2012

Réflexion clinique sur la perversion chez les auteurs de violences sexuelles

L'idée reçue est que les auteurs d'infraction sexuelle ont des tendances perverses ou bien sont systématiquement pervers par nature. Mais finalement, qu'est-ce que la perversion, qu'est-ce que c'est d'être pervers ? Aujourd'hui, on emploie ce terme de façon inappropriée, voire abusive ce qui lui fait perdre tout son sens initial ...
Lire La Suite
Emilie Bouvry
14/11/2010